title

WWOOFing



Infiniment merci à tous nos WWOOFeurs Infinite thanks to all our WWOOFers

titlepictures titlepictures titlepictures

Élevage de porcelets sur votre ferme



Nous ne vendons que très peu de porcelets Berkshire/Mangalitsa. Ces porcs ont une valeur élevée sur le marché à cause de leur goût et la basse prolificité inhérente à la race. Il paraît que personne ne veut payer le juste prix pour des porcelets élevés sous conditions 'humaines' (voir les normes de la certification Humane Certified/Biologique). Une place-truie dans une maternité porcine durable peut coûter jusqu'à trois fois plus qu'en conventionnel.

Nous vendons parfois des animaux Berkshire ou Mangalitsa pour la reproduction.



Convaincre le client de payer beaucoup plus pour un porc de pâturage semble être devenu assez facile. Bien que ce soit certainement possible d'avoir un impact positif sur le goût, l'environnment, le bien-être animal et la santé du consommateur, ça reste malheureusement souvent du marketing sans impacts réels. Les faibles connaissances des éleveurs débutants sont en cause.

Quelques astuces pour les débutants.

1. Un porc seul sera malheureux.
2. Un parc de bouette n'est pas un pâturage. Les cours enneigées, les engrais verts, les boisés et les terres nues ne sont pas de pâturages mais des cours d'excercice.
3. Un porcelet a besoin de beaucoup de chaleur. Nous les sortons jamais avant 25-30 kg. Assurez-vous de connaître les besoins avant de commencer.
4. Les maladies porcines ne ravagent pas les engraissements, mais les porcs atteint par le SRRP, le PED, les verres et d'autres maladies peuvent causer des pertes de croissance. Assurez-vous de connaître le statut sanitaire.
5. Un porc a besoin d'eau fraîche à volonté et assez d'ombre. Oubliez les seaux, les carlons noirs par terre ou les IBCs. Un point d'eau pour maximum 15 porcs.
6. Nourrir les porcs à volonté avec des trémies spécialisées. Le gaspillage n'est ni très environnemental, ni économique. Pour combler les besoins de façon efficace, utilisez au moins cinq rations différents selon le poids et éviter les sous-produits 'cheap' comme la drêche, les biscuits, etc.
7. Il faut prévoir des rotations de pâturage. L'eau fraîche et les rotations sont difficile à combiner.
8. Nos porcs ont un accès continu à l'extérieur, mais sans obligation. Finalement, c'est la seule façon que nous pouvons assurer une gestion optimale de l'eau et du pâturage en tout temps.
9. Faites vos calculs agro-environnementaux (bilan de phospore). Même si vous n'êtes pas d'obligés sur une petite ferme, un PAEF (plan agro-environnemental) est indispensable pour éviter la pollution!
10.L'enregistrement chez Porc Tracé et chez ACQ est obligatoire. De plus, chaque nouveau projet porcine doit au préalable organiser une consultation publique selon de règles strictes et encombrants.
11. Le poids idéal d'abattage est 289 lbs. 12. Ne faites pas une mise en marché qui consiste largement de fulminer contre les agriculteurs 'industrielles' ou de faire peur au consommateur, avant de bien vérifier tes connaissances et ton autorité sur ces sujets. Visitez au moins un bon producteur conventionnel.

Si c'est bien fait, un porc de pâturage grandit aussi vite qu'un porc élevé à l'intérieur et la mortalité doit être en bas de 2%. Le coût de nourriture doit être environ 140$ pour un porc rose ou duroc, 175$ pour un Berkshire et 225$ pour un Manga. L'omission des OGM augmente les coûts de maximum 25%. La mortalité exceptionnelle ou accidentelle n'existe pas. C'est toujours des erreurs de gestion!
Une fois que l'environnement et la nourriture sont bien maîtrisés, ce qui est assez facile, le goût et l'efficacité (et alors la rentabilité et l'impact environnemental) dépendent presque entièrement des génétiques. La race détermine les characteristiques de base, mais il y a énormément de variabilité entre les sujets et lignées. L'importations de semences et l'insemination artificielle sont incontournables.
Acheter des porcelets pour des fins de reproduction est une stratégie très douteuse.

En tout cas, ne commencez pas une maternité si vous n'êtes pas complétement à l'aise avec l'engraissement.

Peser votre porcelet



titlepictures

Votre porc est parfait quand il pèse 290 lbs. Pour savoir le poids, un ruban à mesurer suffit.

    1. Utiliser un ruban à mesurer ou un bout de ficelle.
    2. Placer le ruban/ficelle sous le cochon derrière les pattes avant et mesurer la circonférence du cochon en pouces. Cette mesure est la circonférence coeur (voir graphique)
    3. Ensuite mesurer la longueur du cochon le long de son dos de la base de ses oreilles jusqu’à la base de sa queue, en pouces.
    4. Pour calculer le poids des porcs, il faut d’abord faire le carré de la circonférence coeur pour obtenir le résultat circonférence.
    5. Il faut ensuite multiplier le résultat circonférence< par la longueur et diviser par 400.
    6. Vous obtenez le poids de votre cochon en livres.


Exemple:
    • Peggy la cochonne a une circonférence coeur de 50 pouces et une longueur de 40 pouces.
    • La circonférence coeur au carré (50 x 50) = 2500 = résultat circonférence
    • Multiplier le résultat de circonférence (2500) par la longueur (40) et diviser par 400 = 250 livres.